8 étapes simples pour fabriquer sa Croix de Saint André Bdsm (DIY)

L’un des meubles les plus populaires du style de vie BDSM est la croix de Saint-André. Non, ce n’est pas la croix que l’on utilise en maçonnerie pour tenir un mur, ni une croix que l’on porte autour du cou. C’est un meuble qui permet de retenir en toute sécurité les poignets, les chevilles et parfois la taille. Elle est principalement utilisée pour les fessées, les taquineries sexuelles et autres activités liées au bondage.

Comment se procurer une croix de Saint André ?

La croix de Saint-André est facile à fabriquer et polyvalente, ce qui en fait l’un des meubles les plus utilisés dans les activités liées au bondage. Elle peut être achetée directement dans une des boutiques de nos artisans (vous trouverez ici les croix de Saint André), mais certains praticiens ont tendance à fabriquer leur propre croix.

Comment est-elle utilisée ?

Le mobilier de bondage est généralement fixé à un mur, mais certains pratiquant BDSM avancés fixent le mobilier à une charnière centrale. Lorsque ce type de meuble est positionné comme étant autoportant, il doit avoir un cadre pour le soutenir. Pour améliorer la stabilité et la sécurité d’une croix de Saint-André, assurez-vous d’inclure un repose-pieds.

La position finale de votre partenaire, lorsqu’il est fixé sur une croix de Saint-André, est en position d’aigle déployé. Le partenaire soumis peut être attaché à la croix de Saint-André avec son devant ou son dos tourné vers la croix. Être retenu en faisant face à la croix est la position couramment utilisée pour donner des coups de fouet ou des fessées. Si un partenaire est retenu avec le dos tourné vers la croix, c’est pour d’autres actes de servitude et pour des taquineries sexuelles. Lorsque la croix est attachée à une charnière centrale, il est plus facile pour le sujet d’être inversé ou filé.

Les avantages de la Croix de Saint André

En ce qui concerne le BDSM, il existe de nombreux jouets, outils et meubles qui peuvent être utilisés pour augmenter la stimulation sexuelle. Cependant, la croix de Saint-André a ses propres avantages et en voici quelques-uns à garder à l’esprit.

Facile à utiliser – l’un des grands avantages de ce type de mobilier BDSM est qu’il n’est pas compliqué à utiliser, de sorte que même un novice peut l’essayer. Le partenaire soumis n’a qu’à donner ses poignets et ses bras, et il est prêt à faire un peu d’action BDSM.

Le BDSM et la Croix de Saint-André en toute sécurité – si elle est correctement installée, la Croix de Saint-André est relativement sûre. Contrairement à d’autres meubles ou outils BDSM qui peuvent potentiellement mener à quelque chose de dangereux, ce meuble BDSM est sûr même dans les mains des débutants.

Moins difficile– pour les personnes qui expérimentent le style de vie BDSM pour la première fois, ce type de meuble est moins difficile / dur que les autres. C’est un moyen beaucoup plus facile de faciliter l’entrée des individus dans le nouveau monde du BDSM. Vous et votre partenaire pouvez y aller doucement en explorant les plaisirs du style de vie BDSM.

Polyvalent – Une croix de Saint-André est polyvalente. Les partenaires peuvent s’engager dans un large éventail d’activités liées au bondage qui peuvent conduire à un plaisir sexuel époustouflant.

Bdsm homme Croix de Saint andré

Les étapes pour fabriquer facilement sa croix de Saint André

Il n’est pas nécessaire d’être un maître artisan pour créer une simple croix de Saint-André pour votre donjon. Si vous êtes familier avec le bricolage alors vous allez pouvoir vous en fabriquer une tout seul – DIY – Do It Yoursel. Il est possible d’en créer une en découpant une fraction de la partie centrale d’une planche de bois à 55 degrés (ou à peu près), puis en reflétant sur une planche opposée afin de marier les deux ensemble et de créer un « X ».

La mise en route est facile, mais vous aurez besoin de suffisamment d’espace pour travailler afin de ne pas être à l’étroit, et vous pourrez tourner les planches sans heurter un de vos ornements ou accessoires. Veillez également à ce que la pièce soit bien ventilée, afin de ne pas avoir de la sciure partout (ou faites-le à l’extérieur) pour ceux qui ont de la place.

Matériaux nécessaire :

  • 2 planches de 200 cm x 15 cm x 5 cm de bois dur traité ou de pin maritime raboté,
  • 2 planches de 150 cm x 15 cm x 5 cm de même nature que le bois précédent,
  • Des boulons,
  • 10 crochets/clips en métal,
  • 4 ancrages muraux à visser,
  • et des vis à bois.

Outils nécessaires :

  • Tournevis,
  • perceuse,
  • Niveau à bulle,
  • Crayon de charpentier,
  • Scie sauteuse ou manuelle,
  • et papier à poncer.

Avant de construire, poncez tout le bois et peignez/vernissez légèrement dans la couleur de votre choix. Avec du pin maritime il est possible d’utiliser une teinture de bois type chêne moyen ou foncé.

Les 8 étapes de fabrication

Étape 1 : Mesurez un point sur le mur à une hauteur d’environ 220 cm et marquez une ligne de niveau horizontale. Utilisez le niveau pour marquer la longueur des planches de 150 cm et tracez une ligne au-dessus de l’endroit où elles seront fixées. Répétez l’opération pour la planche inférieure et marquez la ligne à 60 cm du sol.

Étape 2 : Percez des trous pour les ancrages muraux à 10 cm de chaque extrémité des planches. Assurez-vous qu’ils sont de niveau. Vissez les ancres murales jusqu’à ce qu’elles soient bien serrées.

Étape 3 : Fixez les planches du haut et du bas à l’aide de vis. Vos deux barres doivent maintenant être distantes d’environ 200 cm et parallèles l’une à l’autre.

Étape 4 : Placez la croix de Saint-André sur la planche à plat et marquez un angle de 55 degrés avec le rapporteur. Marquez un point à mi-chemin dans le bois de manière à découper exactement la quantité que vous y laisserez (pour une planche de 5 cm d’épaisseur, coupez 2,5 cm de profondeur). À l’aide de la scie, coupez d’une ligne marquée jusqu’au coin inférieur opposé de l’autre ligne. Il est plus facile de couper d’un coin à l’autre, car vous laissez un plus petit morceau à ciseler. Une fois que vous avez coupé les deux lignes, il vous reste un petit tas en forme de triangle que vous pouvez ensuite ciseler jusqu’à ce que la découpe soit plate.

Étape 5 : Répétez l’étape sur une autre planche afin que les deux se marient ensemble.

Étape 6 : Marquez le point central et percez un trou pour le boulon du chariot. Percez-le et serrez l’écrou.

Étape 7 : Placez la croix contre le milieu des deux barres parallèles et percez des trous à l’endroit où tous les points se rejoignent. Fixez avec des vis à bois.

Étape 8 : Fixez les crochets/clips à des endroits stratégiques pour les chevilles et les poignets. Vous pouvez en mettre autant que vous souhaitez.

Votre croix de Saint-André est maintenant prête pour son premier sujet. Vous pouvez également ajouter vos propres accessoires, tels que les barres d’écartement, les menottes, les menottes de cheville et autres, pour obtenir un aspect plus professionnel.

Vous ne souhaitez pas la faire vous même ? Jetez un oeil dans nos boutiques et choisissez en une.